Marc Minkowski

Marc Minkowski : Bach | Messe en si - Marc Minkowski & les Musiciens du Louvre-Grenoble

Sortie le 26/12/08* 2 CD naïve + livre 100 pages - Édition limitée

Johann Sebastian Bach 1685-1750
Messe en si mineur BWV 232
Ensemble vocal de 10 voix solistes :
Lucy Crowe, Joanne Lunn sopranos I
Julia Lezhneva, Blandine Staskiewicz sopranos II
Nathalie Stutzmann, Terry Wey altos
Colin Balzer, Markus Brutscher tenors
Christian Immler, Luca Tittoto basses
Les Musiciens du Louvre-GrenobLe
Marc Minkowski

« Dès que jai commencé à travailler sur la Messe en si, le groupe de solistes mest apparu comme une évidence musicale. De tout, Bach fait un orchestre. La pensée chez lui est polyphonique, contrapuntique et, si jose dire, symphonique. Il y a quelque chose dabsolument symphonique dans les sonates et partitas pour violon seul. Son œuvre de clavier, nen parlons pas. La Messe me semble produite par la même pensée.
La musique en est si dense, si complexe, si vertigineuse, quelle gagne, à mon avis, en grandeur par le recours à des solistes. Tout à coup, il ny a plus dun côté la masse et de lautre lindividu, mais un seul et grandiose instrument vocal, qui chante la même foi dans le même langage, du « kyrie » au « Dona nobis pacem ». Évidemment, le choix des dits solistes devient alors crucial. Ce nest plus une question de goût. Cest tout lédifice qui en dépend.
Une vision plus théâtrale que liturgique ?
Théâtrale au sens de « comme à lOpéra », certainement pas. À aucun moment je ne lai ressenti de cette façon. Le drame contrapuntique et instrumental de la Messe est un vrai drame, mais dune tout autre nature que celui dun opéra de Telemann ou de Haendel. Le recueillement et la concentration si particuliers qui émanent de lœuvre, son climat unique mettent linterprète dans un état proche de la prière. La part de théâtralité qui revient aux interprètes tient aux accents et aux images du texte. Mais la musique se joue sur un autre théâtre. »
Marc Minkowski
EXTRAITS DU LIVRET propos recueillis par Rémy Louis

« Une œuvre dart de tous les temps et de tous les peuples »
« Les matériels qui nous sont parvenus des exécutions du Kyrie et du Gloria à Dresde en 1733 et du credo à Hambourg en 1786 confirment que la Messe en si mineur a été conçue comme une œuvre de musique de chambre plutôt que comme une œuvre destinée à une société chorale fournie. Les parties vocales seules (une pour chaque voix) laissent supposer que le chœur se composait de dix à quinze chanteurs, dont les meilleures voix savançaient pour chanter arias, duos et expositions fuguées.
Les parties instrumentales semblent indiquer un ensemble modeste de vingt à vingt-cinq instrumentistes. »
EXTRAIT DU TEXTE DE GEORGE B. STAUFFER

/////



Réalisation film de présentation : Jean-Philippe Perrot